EXPO-EXHIBIT CIDIHCA-AT CONCORDIA UNIVERSITY

Commissaire de l’EXPO Désirée RochatCIDIHCA présente, en collaboration avec le Département d’Histoire de l’Université Concordia

OppresSOEURS et Opprimées : Voix de femmes sous la dictature des Duvalier (1957-1986)
Commissaire Desiree Rochat

Dans le hall d’entrée de la Bibliothèque Webster,
1400 de Maisonneuve Ouest (Métro Guy-Concordia)
du 4 ou 14 Avril 2013

De 1957 à 1986 des milliers d’Haïtiens se sont opposés à la dictature des Duvalier,  père et fils. Femmes et hommes se sont battus ensemble contre la brutalité et l’oppression du régime répressif. Cette exposition, constituée de matériel d’archives et d’écrits de femmes haïtiennes, illustre la participation souvent passée sous silence des femmes proches de la dictature comme celles qui y ont résisté.
Alors que l’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier  de retour en Haïti y vit en toute impunité, se souvenir des combattantes et des victimes ainsi que des participantes au régime est plus qu’un exercice de mémoire. C’est un pas dans une quête pour la justice. Aucune des femmes qui ont torturé et tué leurs compatriotes n’a jamais fait face à la justice.
Cette exposition du Centre international de documentation et d’information haïtienne, caribéenne et afro-canadienne (CIDIHCA) met de l’avant le combat de femmes qui ont activement participé aux mouvements de résistance par leurs écrits, leurs dénonciations publiques, leurs manifestations, bref leur combat. Celles-là ont chèrement payé leurs actes de résistance par l’exil, la torture, l’emprisonnement et même la mort

* * *
CIDIHCA presents, in collaboration with Concordia University‘s Department of History,

Women Killers, Women fighters: Women’s voices under the Duvalier dictatorship (1957-1986)

In the entrance hall of the Webster Library,
1400 de Maisonneauve West, (Guy-Concordia metro)
April 4th -14th 2013

From 1957 to 1986 thousands of Haitians fiercely opposed the Duvalier father and son dictatorship. Women and men fought side by side the brutality and oppression of the repressive regime. Building on archival material and writings from Haitian women, this exhibition illustrates the participation, often silenced, of women involved with the regime and those who opposed it.
As Jean-Claude Duvalier is now back in Haiti, living in complete impunity, remembering women fighters and victims as well as participants of the oppressive dictatorship is more than an exercise of memory. It is an act towards justice. None of the women who tortured or murdered their fellow countrymen and countrywomen was ever prosecuted.
Most importantly, this CIDIHCA exhibition puts forth how women actively participated to resistance movements through their writings, public denunciations, protests, and the organization of dissident groups. Many of them paid their acts of defiance through exile, torture, detention, and even death.

SOURCE: Frantz Voltaire
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s