La Pitié: non merci!

La Pitié…non merci!

 

Les gens me demandent souvent ce qui m’a poussé à écrire et d’où provient mon inspiration et sont souvent déconcertés lorsque je leur répond : TOUT!  Dans les faits, j’ai toujours adoré tout ce qui implique la création. Cependant, je passais plus de temps à peindre et dessiner qu’à écrire pendant mon enfance et mon adolescence. (Quoi que j’ai toujours tenu un journal). J’ai même été au Cégep en arts visuels et communications.

 

Je me suis finalement adonné à l’écriture de manière plus assidue d’abord pour des raisons romanesques au début de la vingtaine et de file en aiguille, j’ai commencé à écrire sur tout et rien ou presque… Ceux qui me connaissent, savent que je suis fascinée par la société, les interactions humaines, par la nature humaine, par la nature tout court…

 

Alors j’ai d’abord commencer à écrire pour correspondre avec un amoureux lointain et ensuite l’écriture est devenue un moyen d’exprimer ce que j’avais de la difficulté à exprimer tout haut, un moyen d’évacuer la négativité.

 

Avec le temps, c’est devenu un médium pour transcender, pour partager et aussi pour donner de l’espoir (je l’espère humblement du plus profond de moi-même). C’était d’abord inconscient mais cela devient de plus en plus voulue cette volonté que j’ai à travers mon vécu, mes observations du vécu des autres que je côtoie de d’insuffler un peu d’espoir à mes lecteurs et lectrices tout en essayant de les contaminer avec ma passion pour la Culture parce que la Culture, c’est la VIE!

 

Je souhaite aussi à travers mes textes leur démontrer que comme mes parents, l’ont toujours fait avec nous (mes 2 sœurs et moi, entre autres) que dans la vie «Il y a des autrement possibles», que comme le dit si bien Machado dans son poème qu’ils nous ont cité et nous citent encore que «…le chemin se fait en marchant…».

 

Je suis née privilégiée : avec une famille (Jeanty, Alcindor et Cie) exceptionnelle, surtout des parents qui n’ont jamais douté et qui ont toujours su trouve les mots pour maintenir ma motivation dans tous les instants. À l’instar, de tant d’autres êtres humains, j’ai eu ma traversée du désert (et j’aurai certes d’autres tempêtes à affronter, je n’ai que 30ans) mais je n’ai pas plus de problèmes que d’autres.

 

J’écris donc pour transcender et je l’espère aider d’autres à continuer leur chemin si sinueux soit-il la tête haute et le sourire aux lèvres. N’oubliez surtout pas que parfois le processus est aussi important, voire plus important (par ce qu’il peut vous révéler sur vous-même et ceux qui vous entourent) que le résultat en soi…

 

Après la publication de certains de mes billets, je reçois toutes sortes de messages qui sont parfois si gauche, à ces gens je dis si quelqu’un un jour près de vous traverse un moment plus difficile, ce n’est pas de votre pitié dont il/elle aura besoin mais de votre empathie.

 

 

 

10433395_10154214009880156_1068628292_oAlors, pas de pitié SVP!

Marie-Christine Jeanty 10 juin 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s