Elle a dit (What She said)

Passion et Ambition au féminin

13071840_10153960123761999_3795639109581877679_o©Facebook Officiel What She said

C’est dans une salle comble qu’Anne-Lovely Étienne a animé avec brio l’édition Montréalaise de la série de conférence What She Said (Elle a dit) initiée par la chaîne d’Hôtel W à travers le monde. L’édition montréalaise organisée en collaboration avec C2 Montréal et le CMM avait un panel avec des personnalités très différentes mais tout aussi inspirantes les unes que les autres.

13254920_10153645355335509_1381661461633261450_o©Facebook Officiel Anne-Lovely Étienne

Ce panel était composé de la designer Marie Saint-Pierre (très empathique et à l’écoute), de l’artiste de rue MissMe (très engagée et éloquente), la propriétaire de la boutique en ligne Womance Andréanne Marquis (rafraîchissante et spontanée) et de Stéphanie Liverani (timide mais une force tranquille), confondatrice avec son mari de la compagnie Crew et plus récemment le Café Crew &Collective dans le Vieux Montréal. La présentation était précédée d’un cocktail au cours duquel les participantes pouvaient réseauter, se faire maquiller (par l’équipe du Studio Caroline Théoret), admirer tout en conversant avec elles les mannequins vivants portant les magnifiques tenues signées Valérie Duhaime et bien sûr prendre un verre.

Ces femmes ont eu des conversations très enrichissantes sur la créativité, le rôle et la place des femmes dans leur domaine respectif, le féminisme et j’en passe. Dans le plus grand respect, chacune a pu exprimé son point de vu personnel, parfois très différent de celui des autres. Une ambiance très conviviale régnait dans la salle et l’animation d’Anne-Lovely (générosité et simplicité) y est pour beaucoup.

13316839_1161040553934598_8524335773441419778_o©Facebook le CMM

Créativité, féminisme redéfinition du mode de travail

Selon Marie Saint-Pierre, la créativité naît de notre instinct et de notre sens de l’innovation et de notre désir comme femme de redessiner le monde avec d’autres lunettes. Pour Stéphanie Livani, le modèle corporatif actuel n’est pas adapté aux besoins non seulement des femmes mais aussi des créateurs. C’est pour cela, que chez Crew, le 9 à 5 n’existe pas. Elle surenchérit en disant que le processus créatif ne se module pas et n’entre pas dans un carcan.

Pour MissMe, les femmes ont une vision plus spirituelle, humaniste et globale de voir le monde et qu’elles amènent des changements de mentalités dans leurs milieux. Elle et Stéphanie dans des termes différents ont exprimé le fait de donner des étiquettes dès la petite enfance enferment les jeunes filles dans des carcans. MissMe estime aussi qu’il s’agit d’une conversation qui dérange mais qu’il faut continuer à avoir afin de changer les choses. Pour Andréanne, il faut ne pas avoir peur d’être à la limite frondeuse pour prendre sa place.

Une chose est sûre, qu’elles soient d’un féminisme plus affirmée et surtout plus assumée comme Marie Saint-Pierre et MissMe ou d’une voix plus modérée en plein balbutiement et réflexion comme Andréanne et la plus timide Stéphanie, les quatre panélistes s’entendent sur le principe qu’il faut que les femmes continuent à prendre leur place, à foncer mais pas à n’importe quel prix et sans marchander leurs convictions.

13320726_1793077117593197_9072396888640393897_o (1).jpg©Facebook Officiel Andréanne Marquis

Le message de ces panélistes étaient clair comme le slogan de Nike :  » JUST DO IT » et surtout faites le vous-même car personne d’autre n’est dans votre tête et connaît la vision que vous souhaitez partager avec le monde. Votre projet et ce peu importe le domaine est votre lègue aux générations à venir surtout votre façon de dire voilà comment j’imagine le monde et ma contribution pour le rendre plus adaptée à d’autres réalités.

Ce que j’en retiens

L’entrepreneuriat n’est peut-être pas pour tout le monde mais sans avoir essayé vous ne le saurez pas. Suivez votre instinct, écoutez votre voix (mettez sur  »mute » celle des autres), mettez les sentiments de culpabilité et le syndrome d’imposteur de côté et foncez!

Difficile, de ne pas sortir d’une telle soirée sur un nuage de quasi-invincibilité. D’abord, elle ont des parcours très différents, d’essais-erreurs et de doutes mais n’ont jamais abandonné. Ensuite, car contrairement aux clichés présentées, elles ont fait preuve d’une très grand écoute et d’empathie les unes envers les autres. C’est ce dont le monde a besoin, des femmes qui poussent les autres à aller plus loin tout en respectant le fait que chacune a une essence qui la caractérise.

Crédit Photo : Foodologie

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s